Le noyau a dû supprimer le support d'Androïd du mainstream Greg K.H. annonce que c'est un coup dur pour Linux. Un résume, voici le problème:

Google a publié son patch, sous GPL, et l'a envoyé au mainstream du kernel. Le kernel a donc placé la contribution dans staging/. La contribution aurait du y rester pendant quelques versions avant d'être officiellement supportée. Néanmoins, en l'absence de support de la part de Google, le code à été supprimé et ne passera jamais en stable (c'est ce qui risque aussi d'arriver au driver Hyper-V de Microsoft). Jusque là, rien d'anormal. Cela fait partie du quotidien du développeur kernel de suivre des branches parallèles.

Là où ca se complique, c'est que le patch Android n'inclut pas simplement quelques drivers. Il touche aux mécanismes internes du noyau. Donc, si il n'est pas intégré dans le mainstream, beaucoup d'entreprises ne pourront pas non plus intégrer leur driver développé pour Android (ou bien cela demandera plus de travail).