Sysmic.org

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi, avril 16 2010

Orange approuve MeeGo

J'apprends dans un communiqué de presse que Orange est le premier opérateur de télécommunication à apporter son suppoer à MeeGo, la plateforme regroupant Moblin et Maemo.

Je suis assez surpris de la part d'Orange, mais ca me fait plaisir.

dimanche, octobre 18 2009

De retour de l'ELC 2009

Me voici de retour sur Paris après trois passé à la Conférence Linux Embarqué (ELC) à Grenoble. J'ai pu y rencontrer les acteurs habituels: Monta Vista, STMicroelectronix, Free Electron, Pengutronix, etc... Ma conférence préférée: ftrace, de Tim Bird. Vraiment excellent.

L'ELC se deroulait dans le contexte plus large ou quatre événements internationaux autour des systèmes embarqués était présent. Avec plus de 700 participants, la semaine a été une réussite: http://www.minalogic.com/news/20091...

lundi, septembre 21 2009

Rentrée des vacataires

Je serais cette année vacataire à l'UPMC - Polytech'Paris. J'enseignerais l'art du temps réel aux 5ième année spécialité Electronique et Informatique et Robotique. Cela représente environ 75 heures de cours sur l'année scolaire 2009-2010.

Je remercie l'équipe du LIP6 pour la confiance qu'ils m'accordent pour ce poste.

mercredi, juillet 1 2009

So geek!

Rafael Almeida vient de poster un poème sur debian-devel:

A ``patch'' rule for debian/rules there should always be
for I'd like to easily apply patches created by me
Don't worry I don't think of anything too hard
a simple standarization will ease my heart

Today ``debian/rules build'' is always a good match
but there's no mandatory ``debian/rules patch''
Is the ``build'' rule mandatory? I don't even know
it seems to work for most packages, though

Patches, it seems, are for ``configure'' rule to apply
but I want to make a script and I think it won't fly
That script I think of will install my own patches
to any installable package, from zopes to apaches

Configures can change too much
like config.h files and such
There should be one and only patch rule
and then I'll be able to build my tool

So geek!

lundi, octobre 20 2008

Contrôler 8 périphériques RS422 à partir d'un réseau CAN

Peut-on contrôler 8 périphériques RS422 à partir d'un bus CAN (avec du temps réel souple)? Je suis confronté au problème. J'ai une carte avec un contrôleur CAN et quelques I/Os. Evidement, je n'ai pas 8 ports RS422.... Mais j'ai un USB. J'utilise donc un hub USB sur lequel je connecte 8 convertisseurs USB/RS422 [1]. Les normes de RS422 étant ce qu'elles sont, je suis obligé de fabriquer des convertisseurs entre le pin-out utilisé par mes périphériques et celui de mes convertisseurs. Pour compléter le problème, je me rends compte qu'il y une erreur de conception sur notre carte et que notre port USB délivre du 3.3V. Il faut couper la piste d'alimentation (pour éviter le court-circuit entre notre carte et le hub) et rehausser le signal en utilisant un hub à alimentation externe.

Ouf... Voilà pour le hard. Maintenant coté soft. Il nous tout d'abord compiler notre driver usbserial, puis créer les devices appropriés. Maintenant, il faut être certain que le noyau ne nous joue pas des tours [2]. La commande suivante permet d'obtenir un bon paramétrage (sur le device /dev/ttyUSB0 avec en prime le paramétrage de la vitesse de transmission à 115200bps):

 stty -F/dev/ttyUSB0 115200 raw min 0 time 0 -echo

Bien entendu, nous sommes à la merci des buffers matériels. A priori, à notre échelle (20ms), ça devrait bien se passer.

Maintenant, il ne reste plus qu'à écrire un programme traduisant nos données CAN en données séries. Et au final, ça marche et c'est en production.

Notes

[1] Heureusement pour moi, BlackBox commercialise un produit rassemblant le hub USB et les 8 convertisseurs

[2] Bufferisation ou translation de données

dimanche, février 12 2006

Beaucoup de changements

Une fois n'est pas coutume, un billet pur raconter ma vie...

Comme vous avez pu le remarquer, mon blog est down depuis plus d'un mois et demi. Effectivement, il a été difficile pour moi de le maintenir.

J'ai trouvé du travail chez Easter-Eggs. J'en suis très fier car c'est exactement la boite que je cherchais (et, sans me vanter, je pense que je suis exactement la personne qu'ils leur fallait :-) ). Je reviendrais sur mon travail chez Easter-Eggs. J'y travaille depuis le 2 Janvier. J'ai donc cherché une collocation pas trop loin, pas trop chère, pas trop mal, et tout... Je suis passé par appartager.com (ça marche pas trop mal), j'ai gallèré comme il se doit quand cherche un appartement sur Paris. J'ai vu plusieur choses intéressantes, mais, jamais parfaite, même si parfois, ça m'aurait bien plu de faire une colloc avec eux. J'ai vraiment croisé des gens avec qui j'aurais aimé garder contact [1]. Et finalement, au bout de deux semaine de recherches intensive et de squat chez différents amis [2] je suis tombé sur un appartement, assez grand, bien équipé, pas cher, à 10min de Montparnasse, sur la ligne 13, à Malakoff, à 5min de chez Géraud, Titoune et Kleuk [3]. Au début, c'était un peu bisare [4]. Finalement, ça fait bientôt un mois que j'y suis et je m'adapte bien, sutout depuis que j'ai mes meubles et que j'ai pendu ma crémaillère. Ca m'a permis d'officialiser mon logement. Alors que j'avais encore quelques doutes au début, je le trouve vraiment chouette maintenant. Bref, avec tout ça, mon serveur, s'est retrouvé un peu délaissé (chez mes parents, puis, à Paris sans connexion internet, puis avec des problèmes hardware, puis de Wifi, puis de passerelle, etc...)

Je vais faire un post spécialement pour Easter-Eggs, parce qu'elle vaut le coup...

Notes

[1] spéciale dédicace à Karine, aux gens de la Motte Picquet et de Chatillon

[2] Merci Carine et, Paul, Sophie et Manu (qui m'ont supporté presque une semaine), ainsi que Titoune (qui en plus sait bien recevoir), Greg, Marco, Pilou, Géraud, Raymond, Titi, Sabrina, Gus (que je connais à peine), et je crois que j'en oublie

[3] qui s'en vont tous quand j'arrive :-(

[4] Surtout que je n'ai comme affaire qu'un matelas et mon sac de voyage pendant deux semaines

mercredi, décembre 7 2005

Partir en SVE....

Je possède une formation d'ingénieur en informatique et je suis devenu au fil des années un fervent défenseur des Logiciels Libres. Firefox est un des plus fameux exemple de Logiciel Libre, mais, il ne constitue que la face émergée de l'iceberg. En plus d'être un modèle économique alternatif au capitalisme, une source d'innovation, une formidable communauté internationale et une prouesse sociale, les Logiciels Libres sont surtout un exemple d'action concrète pour l'égalité des chances pour tous les pays et toutes les personnes.

Mon soutien pour l'égalité des chances ne se limite pas aux Logiciels Libres. Je parle, par exemple, Espéranto. Je me suis intéressé à l'Espéranto pour ses fondamentaux de linguistique et surtout pour sa pluri-culturalité que j'appréciais particulièrement. Néanmoins, j'ai conscience que l'Espéranto reste essentiellement une utopie. J'ai appris l'Espéranto de manière complètement autodidacte et je serais prêt à apprendre n'importe quelle autre langue de cette manière.

Outre mes activité liées à l'informatique, j'aime les arts de rues. En particulier, je pratique la jongle (Balles, Massues, Poïs). J'aime le contact et l'esprit social que permettent de créer les arts de rues. Cette passion est née à peu près en même temps que mon goût prononcé pour les voyages et la route.

On me considère comme une personne dynamique. Je suis ouvert d'esprit, communicatif et j'aime bouger. Originaire de province, j'ai déménager vers Paris, puis vers Marseille, puis à Chartres. A chaque fois, il a fallut que je m'intègre dans un nouveau milieu. C'est à Marseille que ma vision des choses a évoluée. Alors que je ne connaissais personne, je me suis rapidement lié avec les étudiants internationaux (Erasmus pour la plupart). J'ai alors décidé de ne pas m'arrêter là. En juillet 2005, j'ai profité de la fin de mes études pour préparer mon sac à dos et partir faire le tour de l'Europe en 70 jours. Je ne peux pas raconter en quelques lignes cette fabuleuse épopée. Ces expériences ont abolies les frontières, j'ai compris le sens de notre devise "Unis dans la diversité". Maintenant, avec des amis aux quatre coins de l'Europe, je ne me sens plus Francais, je suis Européen. Maintenant, je veux continuer sur ce chemin de l'échange culturel et de l'ouverture. Ayant terminé mes études, je ne peux plus m'inscrire pour Erasmus. Je pense que le SVE est idéal pour moi. J'ai l'impression d'avoir tellement de chose à découvrir et en même temps, tellement de choses à donner.

J'aimerais à l'avenir que ma carrière ne se limite pas à des aspects géographiques. Je voudrais continuer à bouger. Telle est ma ligne de vie. Chaque mouvement m'enrichit; à chaque fois, je découvre de nouvelles personnes, de nouvelles cultures, façons de penser, de relativiser et d'évaluer les choses.


I come from France. I have an education in Computer Science Engineering and since a few years ago I have become a supporter of Free Softwares (like Firefox). In addition to be an alternative economic model to capitalism, an origin of innovation, a great community and a social deed, free softwares are especially an example of concrete equal opportunities around the world.

My support for equal opportunities of people is not limited to free softwares. For example, I speak Esperanto. I was interested in Esperanto for its fundamentals of linguistics and especially for its multi-culture. Nevertheless, I know Esperanto stay essentially an utopia. I have completely learned Esperanto in an autodidact way and I am ready to learn other languages by this way.

Beyond my activities linked to information systems, I like street arts. In particular, I practice juggling (Balls, Clubs, Poïs). I like contacts and social spirit allowed by street arts. This addiction born nearly in same time then my taste for travelling and road.

I am considered as someone dynamic. I am open-minded, communicative and I like to move. I am originally from countryside, I moved to Paris, then to Marseille and next to Chartres. Each time, I had to integrate in a new background. In July 2005, I took advantage of my end of study to take my back-pack and to visit Europe during 70 days. I cannot describe with a few lines this saga. These experiences abolished borders, I have understood the signification of the sentence "In varietate concordia" ("Unity in diversity"). Now, with friends scattered in Europe, I don't feel to be French, I feel I am European. Now, I want to continue by my way to cultural exchanges and opening. I think I have to discover so much things and in same time, so much things to give.

I would like in future my career not be limited by geographic aspects. I would like to continue to move. Such is my way of life. Each movement improve me; each time, I discover new people, new cultures, ways to think and to evaluate things. Now, you understand better my wish to integrate you organization.

lundi, novembre 28 2005

Pour Noël, je veux un deuxième ...

Pfffiou.... Patcher Kwin, c'est un peu la merde... Pas que le code soit dur (au contraire, je trouve le code de kwin bien lisible pour un projet de cette taille). Le problème, c'est la phase de compilation (j'en parlais dans précédent post) et surtout, la phase de tests! Je travaille sur le trunk de Kde et je suis en train de pourrir la machine sur laquelle je travaille... Les process se tire dans les pattes, DCOP fait la gueule, klaunch ne plus non plus, kicker est dans les choux... Heureusement qu'il y a ma bonne vieille console (elle me lachera jamais ma console).

Bon, tant bien que mal, j'ai réussis à tester mes modifications. Ca marche bien :-) . Malheureusement, je n'ai pu faire que des mineurs. Il faut que je back-port les modifications sur kde 3.4.3 pour les tester avec kHotKey (je rappelle que c'était le but initial).

samedi, novembre 26 2005

Brice de Nice en Smiley...

J't'ai cassé : o/

jeudi, octobre 13 2005

Retour en France

Voilà, je suis de retour chez mes parents depuis hier. Ca fait bizzare de retomber sur les problèmes d'autrefois... Ce soir, je me prépare à publier les photos d'Oktoberfest. Je pense que je m'occuperais du reste des photos du voyage et de Belle-Ile demain. Je recopierais peut-être mon journal de bord sur le blog, mais, ca dépendra si j'ai le temps et la motivation.

dimanche, mai 8 2005

Cartes de visite

Dans le même genre que mon CV, j'ai aussi fait des carte de visites. Il existe deux versions. Tout comme mon CV, elle sont disponible en une multitude de formats:

  1. PDF, PS, DVI, PNG
  2. PDF, PS, DVI, PNG

Tout comme mon CV, elles sont faites en LaTeX, leur génération est semi-automatique et les sources sont disponibles ici.

CV

Mon CV est disponible en PDF, OpenOffice, Word, HTML (liens alternatifs: PDF, OOffice, Word, HTML).

J'essaie aussi de le tenir à jour en Anglais (OOffice).

Toutes ces versions sont abrègées de manière à tenir sur une page A4. Je tiens néanmoins à jour une version beaucoup plus complète de mes activités : PDF, OOffice, Word, HTML.

Je convertis aussi mon CV dans un certains nombre d'autres formats présentant moins d'intérêts, vous les trouverez tous ici (avec les sources).

Si vous voulez une version ultra réduite de mon CV, vous pouvez vous contentez de ma carte de visite.


Les sources

J'utilise un système qui me permet de simplement mettre à jour mon CV en Anglais et en Français et qui génère toutes les versions automatiquement (enfin, ca essaye). J'utilise pour cela LaTeX, HeVeA, un Makefile de ma fabrication et CVS pour la gestion des diffèrentes versions [1]. Bref, je pense que ca peut interresser des gens. Vous trouverez les sources ici. Je n'ai pas documenté ce repertoire mais, si par hasard, vous vouliez utiliser mes sources, maillez-moi, je vous expliquerais.

Notes

[1] Ce système est une exemple typique de la puissance d'un outil de formatage de texte tel que LaTeX par rapport aux outils WYSIWYG

jeudi, avril 28 2005

Le boulot.... :-(

Bon, je sais, pour le moment, c'est foireux les articles... Mais c'est normal, je travaille moi.... Mais, c'est promis, je vais essayer d'être plus productif

Bonjour !

Me voilà en tant que parasite pour quelques temps sur le blog de Jezz en attendant de remettre le mien en place.

Merci Jezz ;)

mercredi, mars 3 2004

Learn Esperanto!

What is esperanto ?
  • Esperanto is a language, but from none country or ethnic group: it is a neutral, international language.
  • Created by L. Zamenhof at the end of the 19th century. Within a few years, people started learning it and formed a worldwide community. Since then, Esperanto has been in use (and freely evolving) just like any other language.
  • Purpose to be an universal language as English now.
Characteristics
  • 16 gammar rules ! All is logical and all is regular... ("to be" verb too...)
  • Words are often formed by putting other words together (like German), so there are less words that must be learnt. The language is highly phonetic so that if you see a word written, you'll know how to pronounce it and if you hear a word you'll know how to spell it, which makes the language even easier to learn
  • Most Esperanto words are similar to Latin, Germanic and Slavic words. However, Esperanto is not just a mixture of those languages, but a completely developed language on its own. In several respects it is structurally more similar to non-European languages than European ones.
  • About 75% of Esperanto's vocabulary comes from Latin and Romance languages (especially French), about 20 % comes from Germanic languages (German and English), and the rest comes mainly from Slavic languages (Russian and Polish) and Greek (mostly scientific terms).
  • Esperanto has 15 000-20 000 roots. (9000 officials and 9000 unofficials, generaly from Chienese to Esperanto dictionnary...). To speak fluent in Esperanto, you need near 500 to 1000 roots... So, esperanto, is easy to learn and offer large vocabulary
  • 1500 hours of German = 1000 hours of English = 150 hours of Esperanto (for a French)
Who speak Esperanto ?
  • It is difficult to say how many people speak Esperanto, since a global census is impossible. The canonical figure is two million people.
  • Through use of the language in the home, there are now as many as a thousand native speakers of Esperanto.
  • Esperanto is most useful for neutral communication. This means that Esperanto does not favour a certain people or culture, and promotes an atmosphere of equal rights, tolerance and true internationalism. This can be seen in Esperanto conferences, books, magazines, music, the Internet, and even in private and family life. (For example "Le monde diplomatique" exists in Esperanto)
  • Usefull for travelling
  • No Monolangual user of Esperanto is known and it's normal. Don't leave your mother language. Esperanto is easy to let possibility to people to learn it in add of their mother language. "I want to communicate but, i don't want to lost my personnality"
References

Do you find Esperanto is usefull? Would you learn this language?


Notices

The language was forbidden, and its users persecuted, by both Stalin, as the language of "cosmopolitans," and Hitler, as the language of Jews (Zamenhof, creator of the language, was Jewish).

The government of France in the early 1920s banned the teaching of Esperanto in French schools.

Generaly scientific (and informaticien) has problem to learn English. Why not esperanto?

All country hasn't equal in front of English. Esperanto is nearer than English (A chinese have more difficulties than a French, but, not as for English)

You are looking for a language as powerfull as english or french to communicate between computers but not as difficult to implement. Esperanto is a simple language for computers.

Web URL in esperanto are stranges. They are generaly in many languages and I search information in my three knowed language : Franch, English and Esperanto.... Often, you have the three language on the same page...

jeudi, novembre 20 2003

Administration CVS Mini-HowTo

Je présente ici un HowTo pour gérer l'accès multi-utilisateurs d'un CVS tout en gardant un réglage fin des droits de chacun.

Lire la suite...

mardi, septembre 9 2003

Les first jeudis

Jeudi dernier, j'ai été pour la première fois aux First Jeudi...

Quand on arrive, ça ressemble à un restaurant normal. En terrasse, rien de particulier. On rentre. Je place le décors : Un restaurant dans le quartier latin (Avec budget inférieur à 100frs vous avez presque rien). Au fond du restaurant, on voit un groupe de personnes habillées à la dernière mode (Jean, T-Shirt, Baskets). C'est bon, on ne s'est pas trompé d'endroit. En arrivant au fond de la salle, on s'aperçoit qu'ils sont autour d'une table où au milieu des verres, des assiettes de moules-frites se pose deux-trois portables et quelques câbles réseau qui traversent la table. L'attraction du jour : installation d'un GNU/Hurd. Quand on regarde un peu autour, on remarque qu'il y d'autres portables dans la salle avec diverses operations distrayantes. Comme d'habitudes aux réunions de geeks : les non-initiés ne comprennent rien. D'ailleur, ça a fait fuir deux clients qui se trouvaient là... Faut les comprendre aussi, d'habitude le portable qui sonne au restaurant, c'est mal vu, alors l'installation de GNU/Hurd... C'est sûr que pour le patron, c'est une clientèle d'une cinquantaine de personnes assurée une fois par mois. Mais, d'un autre coté, il est sûr de n'avoir QUE cette clientèle pendant la soirée...